Faites une bonne action, sauvez une poule !

Vous débutez en tant qu’éleveur amateur de poules pondeuses ? Abonnez-vous pour recevoir un mail par mois avec des conseils le poulailler !

Sauvez une poule

Quand on pense à adopter un animal de compagnie, la poule n’est certainement pas l’animal qui nous vient immédiatement à l’esprit. Or, adopter une poule est tout aussi gratifiant que d’adopter un chien ou un chat. Dans cet article, nous allons nous pencher sur l’adoption de poules. Comment les adopter et en prendre soin pour qu’elles soient heureuses pour le reste de leur vie chez vous, dans votre poulailler ! Que veut dire « adopter une poule » ? D’où viennent ces poules ? Un petit article pour y voir plus clair !

Achat d’une poule adulte vers achat en animalerie

Chaque année à l’arrivée du printemps, les jardineries et animaleries, à grands renforts de publicités, annoncent la vente de poules et de poussins. Et il suffit parfois d’une visite au magasin pour que vous repartiez avec une voire plusieurs poules ou avec une floppée de boules de plumes jaunes sous le bras (des poussins)

Mais les animaleries ne sont pas nécessairement le meilleur endroit pour acheter une poule ou des poussins. Ces animaux sont souvent issus d’élevages intensifs, la plupart du temps des poules hybrides (mais ça n’est pas le problème). Prennent-ils vraiment soin des animaux ? Vaste débat !

poule en industrie

Tant qu’il y aura des clients pour acheter des poussins ou des poules en animalerie, il y aura des magasins pour les vendre. Une solution à privilégier, c’est d’aller à coté de chez vous dans un « élevage fermier » : peut être trouverez-vous une poule qui vous convient chez un éleveur local, et même une poule de race de votre région avec un peu de chance !

Enfin, l’autre solution c’est de « sauver » une poule, c’est à dire l’adopter avant qu’elle ne parte à l’abattoir ! Voici le principe de cette démarche ainsi que quelques associations qui oeuvrent pour cette bonne cause !

De plus en plus d’association oeuvrent pour sauver des poules

Depuis ces dernières années, de nombreuses associations et structures d’accueil se sont montées dans le but de recueillir des poules issues d’élevages. Les poules sont ensuite proposées à l’adoption à des particuliers pour un prix dérisoire.

Ces poules pondeuses sont le plus souvent âgées de seulement 18 mois, c’est l’âge auquel elles sont généralement envoyées à l’abattoir. C’est le moment où leur ponde décroit. Mais entendons-nous bien : ces poules peuvent encore pondre pendant plusieurs années. Une poule hybride en général peut vivre jusque 4 ou 5 ans (parfois plus), et elles pondent en général 3 ou 4 fois (parfois plus). Les poules sont envoyées à l’abattoir car elles ne pondent plus suffisamment, sont épuisées, mais une fois adoptées et mises au vert dans leur environnement naturel, elles continueront à pondre, faisant le bonheur de leurs nouveaux propriétaires.

poule dans le jardin

Adopter une poule c’est la sauver d’une mort certaine mais c’est aussi aider les agriculteurs soucieux du bien être animal. De plus, adopter une poule vous permettra de réduire vos déchets domestiques tout en profitant d’oeufs frais chaque jour. 

Les associations qui sauvent des poules

En France, il y a quelques bonnes adresses pour adopter une poule au lieu de l’acheter. Ce sont des associations qui organisent des sauvetages ! Non, non, elles ne vont pas ouvrir les portes des élevages pour libérer les poules, elles vont les sauver en proposant aux éleveurs de les revendre à des particuliers plutôt que les emmener à l’abattoir !

Poule pour tous

Poule pour tous

C’est une entreprise qui fait des sauvetages, c’est à dire qui évite l’abattoir à des milliers de poules, les revendants à moindre coût aux particuliers. Le réseau Poule pour tous couvre la France entière et des ventes sont organisées plusieurs fois par mois dans différentes régions. Découvrez sur le site poulepourtous

Adopte une poule

Adopte 1 poule

C’est toujours le même principe sauf que c’est l’éleveur qui met en vente directement ses poules de réforme. Cela évite à l’éleveur intensif d’avoir à emmener ses poules à l’abattoir (il faut pas croire que ce soit un plaisir) mais aussi certainement lui apporter un revenu complémentaire. Tout le monde y gagne au final, surtout les poules ! Découvrez le site de Adopte 1 poule mais aussi beaucoup d’échanges sur la page FB !

les caquetteuses

Les caquetteuses

C’est une association du Morbihan (Bretagne) qui permet aussi de mettre en lien les éleveurs professionnels et les éleveurs amateurs comme vous et moi : les événements sont organisés directement sur le site de l’éleveur et partiront ensuite vivre le reste de leur jour dans le jardin d’une famille. Voir le site

Les chtites cocottes

Les tchites cocottes et cie

Association qui cible le Nord de la France pour les sauvetages de poules mais aussi d’animaux en général

Les chtites cocottes : en savoir plus sur le groupe et leur page ici mais aussi leur site web https://www.les-chtites-cocottes-et-cie.com/

Ce qu’il faut savoir pour bien prendre soin d’une poule adoptée

Les poules sont des animaux énergiques, curieux et amicaux qui sont un plaisir à regarder, mais la décision d’en adopter ne doit pas être prise à la légère. Les poules nécessitent des soins dévoués et constants et il y a des questions importantes à considérer avant d’acquérir un troupeau de basse-cour. Si vous adoptez une poule de 18 mois (1 an et demi), vous savez déjà que ce n’est pas pour 1 mois le temps de la belle saison. Vos devrez vous en occuper jusqu’à la fin de leur vie (pendant 3 ou 4 ans, parfois plus).

Nettoyer le poulailler

Une fois les poules adoptées, des soins et un logement appropriés sont essentiels. En plus d’une attention quotidienne régulière, de la nourriture et de l’eau potable, et de leur sécurisation dans leur abri la nuit, les principes de soins suivants sont également essentiels.

Les poules sont sensibles à la chaleur et au froid 

Comme les chiens et les chats, les poulets doivent avoir un abri pour les protéger des températures extrêmes. Il est important que l’abri soit à la fois isolé et bien ventilé. La litière de paille ajoutera du confort et de la chaleur à l’espace au sol d’un abri, mais elle doit être remplacée régulièrement par de la paille neuve et propre.

La protection des prédateurs est vitale 

Les poules adoptées ont besoin d’un abri absolument sûr la nuit ou elles peuvent facilement devenir la proie de différents prédateurs (renards principalement). Les chiens peuvent également attaquer les poules. Elles doivent être complètement enfermées dans un poulailler sûr, avec quatre murs solides et un toit solide, chaque nuit. Les prédateurs peuvent également creuser sous les clôtures et les murs, cela doit donc être pris en compte lors de la planification de la maison des poules. Pendant la journée, les poules doivent être gardées dans un enclos ou une cour entièrement clôturés avec une protection adéquate contre les prédateurs aériens diurnes, les chiens du voisinage et, dans le cas des petites poules naines, les chats errants.

enclos des poules

Les poules adoptées ont besoin d’un environnement approprié 

Les poules ont besoin d’un espace de nidification clos (un « nichoir ») dans lequel pondre leurs œufs. Elles ont également besoin d’un dortoir surélevé pour se percher la nuit ; c’est là qu’elles préfèrent dormir. Les poules apprécient les substrats meubles tels que la terre, le sable ou la tourbe pour prendre un bain de poussière, et elles devraient également avoir un accès libre à l’herbe et à d’autres végétaux pour s’adonner à des comportements naturels de picage, de grattage et de recherche de nourriture. Il est important de fournir beaucoup d’espace que possible pour leur permettre d’exprimer un comportement naturel à l’extérieur. Le poulailler et l’enclos doivent être maintenus très propres en tout temps, pour la santé des poules et la sécurité alimentaire des œufs.

Les poules auront besoin de soins vétérinaires 

Bien qu’il puisse être tentant de considérer un troupeau de basse-cour comme une source d’œufs bon marché, les poules, comme les chats et les chiens, ont besoin de soins vétérinaires réguliers. Les poules peuvent tomber malades ou se blesser, et les examens et traitements vétérinaires peuvent facilement coûter plus de 100 € par visite. Ces dépenses doivent être soigneusement examinées avant de prendre la décision d’adopter des poules. 

La nutrition des poules est importante 

C’est une perception erronée courante que les poules peuvent être nourries uniquement avec des grains de maïs ou des restes de cuisine. Les poules ont besoin d’une alimentation équilibrée, comme l’un des aliments disponibles dans le commerce qui ont été soigneusement formulés par des nutritionnistes spécifiquement pour les poules adultes. Les besoins en protéines changent avec l’âge des oiseaux, il est donc important de leur donner une alimentation adaptée à leur âge. 

Alimentation des poules

Les poules pondeuses ont également besoin d’avoir accès à une source supplémentaire de calcium bien sûr, comme le calcaire si leur ration alimentaire n’en contient pas déjà assez. 

Accordez beaucoup d’attention à vos poules adoptées 

Si vous passez du temps à observer et à interagir avec vos poules, vous constaterez que chacun a une personnalité unique et qu’elles sont amicales et curieuses lorsqu’elles sont traitées avec gentillesse: c’est super ludique avec les enfants (aller donner des graines, ramasser les oeufs, et même pourquoi pas aller soigner ou caresser les poules avec lui). Profitez de leurs pitreries et rappelez-vous que vos poules dépendent entièrement de vous pour des soins responsables et engagés pour le reste de leur vie.

5/5 - (1 vote)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*