Les poules hybrides

Vous débutez en tant qu’éleveur amateur de poules pondeuses ? Abonnez-vous pour recevoir un mail par mois avec des conseils le poulailler !

Les poules dites « hybrides » (industriels) ne sont pas des poules de race en tant que telles : ce sont des poules qui ont été « crées » de toute pièce par l’homme, en mélangeant des races de poules dans le but d’en faire des « super poule ». Elles peuvent être des super poules pour pondre ou pour être mangées. Voici quelques explications sur les poules hybrides !

L’Histoire des poules hybrides

C’est dans les années 1950 1960 que beaucoup de choses ont dégénérées progressées en France : agriculture intensive, élevage intensive, il fallait produire plus pour alimenter les magasins et leurs clients pressés (nous). Bref, il s’avère que les poules de race françaises ou étrangères sont jolies mais ça ne suffisait pas : 150 à 180 oeufs par an, c’est « peu ».

Pendant les 30 glorieuses, il faut être capable de produire plus, et plus vite , et tout pareil : les hybrides sont des « super » poules qui peuvent pondre toujours plus d’oeufs (de la même taille et même couleur) et être engraissés toujours plus vite

Les poules hybrides sont donc des poules obtenues à partir de crosement de différentes races.

La poule de race française la plus efficace en terme de ponte, c’est la poule de marans, capable de pondre jusqu’à 250 oeufs par an : mais les oeufs sont roux, diablerie ! La plupart des poules industrielles descendent aussi des Sussex (les blanches), des Rhode Island ou de la Leghorn !

Que signifie « hybride » ?

Un ou une hybride c’est un sujet issu de croisement de 2 variétés. La variété obtenue n’est pas appelée « race » car elle n’est pas stable : elle est en évolution constante pour être plus performante. Une coucou que vous achetez chez Gamm Vert, ce n’est pas une poule coucou de race, comme la coucou de rennes mais c’est une « coucou fermière », qui a des facultés qui vont évoluer et qui ne sera plus tout à fait la même coucou fermière dans 3 ans. D’ailleurs il y a des « races » de poules hybrides qui sont des mélanges de races de poules déjà hybrides, des super-super poules en quelques sortes, je prends l’exemple de la harco qui est un croisement entre la Rhode Island Red et la Plymouth Rock

A l’inverse, une poule de race est stable, elle aura toujours les mêmes facultés, propriétés, caractéristiques etc….

poule hybride

Les caractéristiques des poules hybrides

Justement, des caractéristiques, il n’y en a plus beaucoup : les poules de races ont souvent un plumage caractéristique ou quelque chose qui les distingues des autres.

Prenez la brahma ou la cochin, ce sont des poules géantes par exemple.

2 poules cochin

La Marans fait des oeufs roux, l’aracauna fait des oeufs verts ! La Serama est une poule extra naine, certaines ont un beau plumage, d’autres des coiffes exceptionnelles : chez les poules industrielles, ce n’est pas le but ! Elles sont crées et élevées pour pondre ou faire de la viande, que ce soit dans une exploitation bio, chez un particulier ou une exploitation intensive !

Elles ont aussi les point commun d’avoir :

  • une apparence agréable, mais standard. Ce qui peut différencier, ce sont leur couleurs
  • d’être dociles : ce sont des poules qui sont facile à apprivoiser, plutôt gentilles
  • et comme on l’a déjà dit, elles sont « productives » que ce soit en nombre d’oeufs ou en chair.

Aujourd’hui encore, on travaille toujours à améliorer les capacités des poules hybrides.

Ce sont ces poules que l’on retrouve dans les élevages intensifs mais aussi chez la plupart des particuliers qui achètent leurs poules chez des éleveurs ou dans des magasins. J’en fais partie.

2 poules hybrides

Bref, les poules pondeuses industrielles ont été prévues pour pondre plus, et plus vite : là ou une poule de race va pondre un oeuf tous les 2 ou 3 jours (entre 150 et 200 par an), la poule industrielle va pondre un oeuf chaque jour (autour de 300 par an) et va user plus vite son « stock ». Les poules sont renouvelées plus fréquemment car plus rentable.

Quand les poules de race pondent des oeufs de calibres moyens, entre 55 et 60 grammes, les poules industrielles vont pondre des oeufs de 65 à 70 grammes

Les poules hybrides ont des noms

Poules hybrides, poules fermières, poules rousses : oui mais précisémment ? Il y a plein de races de poules hybrides

Les poules hybrides portent les noms des multinationales créatrices de la race ou des rappels aux races dont elles sont croisées

Les couleurs des poules hybrides

On confond souvent certaines poules de race avec des poules hybrides, tout simplement parce que la ressemblance peut être frappante. Les poules blanches en général ressemblent aux sussex. Les noires peuvent ressembler aux poules de marans

On trouve des poules hybrides de toutes les couleurs : blanche, noire, rousse, coucou ou bleu de médicis

Avantages et inconvénients de poules hybrides

Les avantages sont nombreux :

  • production intense. En terme de ponte, vous allez avoir entre 250 et 300 oeufs par an. Si vous prenez des poules pour la chair, ce sont des poules capables de prendre rapidement du poids, ils vont être matures plus vite (2 mois pour les poules hybrides contre 6 mois pour un poulet de race) mais ça ne veut pas dire que c’est meilleur que les poules de race élevées pour la chair.
  • prix : des poules qui sont développées intensivement, ça fait baisser les côuts. En général, on trouve des poules hybrides aux alentours de 12€
une poule rousse

2 types de poules hybrides

Les poules hybrides ont été créés de toute pièce, soit pour leurs oeufs, soit pour leur chaire. Ou soit carrément pour les 2 ! Il y a donc 2 types d’ybrides chez les sujets poules !

  • Les poules pondeuses : ce sont les plus petits modèles d’hybrides, qui vont produire entre 250 et 300 oeufs par an les 3 premières années de leur vie
  • Les poules à deux fins : ce sont des bonnes poules pondeuses, qui vont peut être pondre un peu moins (200 à 230 oeufs par an) mais qui vont être plus grosses, et donc destinées à être mangées : c’est le cas de la coucou fermière par exemple

Pour les poules de chair (celles destinées à être mangées), les hybrides ne rivalisent pas avec les poules de race ! Ce sont les poules de race qui sont les meilleures d’un point de vue finesse même si les hybrides vont avoir tendance a arriver à maturité plus vite

Les races de poules hybrides :

la poule rousse : c’est la plus commune, on l’a trouve partout. On l’appelle aussi « poule fermière ». Attention, il n’existe pas qu’une seule race de poule rousse hybride mais tout plein :

  • la Rhode Island Red
  • la Isa Brown
  • la shaver
  • la New Hampshire

La poule coucou ou « coucou fermière« 

La Poule grise cendrée, encore appelée la « bleue de france » : une présentation de cette cocote ici : https://mes-poules.com/poule-grise

des hybrides

La harco : la fameuse poule noire qui pourrait être confondue avec la marans

Les prix des poules hybrides

Bien sûr, ce qui est rare est cher, ce qui est abondant est bon marché : les poules hybrides coûtent entre 10 et 15 euros grand maximum, alors que les poules de race coûtent au minimum 20 euros pièce (certaines très rares peuvent coûter bien plus cher)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*