La poule sultane

Vous débutez en tant qu’éleveur amateur de poules pondeuses ? Abonnez-vous pour recevoir un mail par mois avec des conseils le poulailler !

Il existe un grand nombre de races de poules, certaines sont « drôles », d’autres sont performantes pour la ponte,, réputée pour leurs chaires etc….. Parmi ces races, il y a la poule sultane, un animal exceptionnel qui se distingue des autres types par son plumage. C’est une race de poule domestique. Si vous souhaitez en savoir davantage sur cette race de poule, vous êtes au bon endroit ! Découvrez donc tout ce qu’il faut savoir sur la poule sultane.

Histoire de la race de poule sultane

La poule sultane est avant tout une race de poule domestique. Elle se trouve un peu partout à travers le monde, y compris en France, mais c’est assez compliqué de la trouver, elle est beaucoup plus présente en Allemagne par contre ! Contrairement aux poules pondeuses, la poule sultane est principalement élevée pour servir d’ornement dans le jardins.

poule sultane

Malheureusement, cette race de poule est très rare et est actuellement reconnue comme une race critique qui mérite d’être extrêmement conservée, car elle est menacée d’extinction. Il est important de noter que la race a presque connu une extinction durant l’entre-deux-guerres. Mais elle a été sauvée grâce à un croisement avec d’autres races. Donc, les poules sultanes que vous pouvez trouver actuellement ne sont plus des descendants des races d’origine.

L’origine de la race

La poule sultane est une race très ancienne et originaire de la Turquie. Elle se trouvait généralement dans les jardins des sultans dans l’ancienne Constantinople, d’où son nom de poule Sultane ou encore « Serai Tavuk » ou « Serai Taook ».

Cette race de poule a été exportée en 1854 par une certaine Elisabeth Watts pour l’Angleterre. C’est d’ailleurs la première fois qu’elle se trouve hors de son pays d’origine. Puis, les premiers sultans sont venus en Amérique en 1867 et ont fait leur première apparition à l’American Poultry Association, notamment dans le Standard of Excellence, en 1874. C’est ainsi que la race des poules sultanes est très rare.

Les variétés de la race

Comme vous le savez, les races de poules sultanes que l’on trouve actuellement sont issues d’un croisement très ancien pour les sauver pendant l’entre-deux-guerres. Il existe cependant une autre variété de poule sultane, la sultane naine, mais qui est encore très peu connue, car il n’en existe que dans peu de pays. Puis, il y a la naine de Burma, une race issue d’un croisement entre la poule sultane et un coq ordinaire.

une poule sultane

Cependant, la poule sultane est généralement reconnue par son plumage blanc, mais il existe également des sultanes noires ou bleues. Cela dit, c’est le blanc qui est le plus connu.

Les caractéristiques de la poule sultane

Comme c’est une race très élégante, la poule sultane a ses propres caractéristiques. Comme sa morphologie est exceptionnelle, elle se distingue des autres types de poules par son plumage épais qui lui couvre presque tout le corps.

La morphologie

Vous l’aurez compris, la sultane est une race extrêmement rare et est dotée de plusieurs caractéristiques signifiantes, notamment sa crête supérieure. Le mâle est cependant doté d’une crête et d’une queue plus grande, ce qui n’est pas le cas pour la femelle, où la queue est plus courte et la crête plus arrondie.

À cela s’ajoutent une barbe et des pieds à plumes complètes. Ses pattes sont cependant formées de cinq orteils et de jarrets de vautour. Leurs orteils sont d’ailleurs l’une de leurs particularités qui leur permettent de se distinguer des autres races. La sultane est également dotée de grandes narines, de manchons, d’une barbe volumineuse et d’une crête en forme de V.

la sultane

La taille et le poids

La sultane est généralement de petite taille, bien qu’elle fasse partie des grandes races de poulets. De ce fait, elle pèse entre 1 à 2 kg. Plus précisément, le coq pèse entre 1,5 et 2 kg tandis que la poule est entre 1 et 1,5 kg.

Quant au diamètre des bagues, celui du coq est généralement de 18 mm et celui de la poule, de 16 mm.

Le plumage

Il existe des variétés de plumage pour la poule sultane. Ainsi, outre un plumage blanc, les sultanes peuvent également être noires ou bleues. Les races bleues ne sont cependant connues qu’aux États-Unis.

Leur plumage est cependant épais et recouvre une grande partie de leur corps, allant de la tête jusqu’aux pattes.

Autres descriptions

La description physique de la poule sultane ne se résume pas uniquement à son plumage, mais également aux différentes couleurs qui composent son corps. Ainsi, ses yeux sont d’un brun rougeâtre, sa peau est blanche et ses tarses sont de couleur chair ou bleue.

Le comportement

Les poules sultanes sont généralement des animaux dociles. Ce sont également des animaux amicaux qui n’ont aucun souci pour être maintenus en détention. Cela dit, leur personnalité impressionnante en fait un animal d’ornement qui ne risque pas de s’enfuir. D’ailleurs, presque tous les éleveurs de poules sultanes confirment que ce sont des poulets parfaits pour en faire des animaux de compagnie, car ils s’entendent bien avec les enfants.

Par ailleurs, les sultanes peuvent également côtoyer d’autres animaux, à condition que ces derniers ne les agressent pas trop, car elles sont aussi réputées pour leur non-agressivité. Mais ce sont des poules qui n’assument pas entièrement leur maternité, car elles ne sont pas de bonnes couveuses et ne prennent pas soin de leurs petits convenablement.

Les conditions de vie d’une sultane

Certes, la poule sultane est un animal docile et non agressif, mais il mérite cependant un endroit calme et confortable. D’ailleurs, comme c’est un animal idéal pour vous tenir compagnie, il est important de l’élever de manière sophistiquée, contrairement à la manière d’élever les autres races de poules.

L’élevage

Les sultanes font partie des animaux qui n’aiment pas trop se salir, contrairement aux autres races de poules. Il est donc idéal de l’élever dans un petit enclos que vous avez spécialement aménagé. Cela dit, il est évident que l’élevage de la poule sultane est un élevage d’agrément.

Par ailleurs, la sultane ne peut pas s’adapter à une très basse température, c’est-à-dire au-dessus de zéro malgré son plumage épais. Il est donc important d’assurer un minimum de confort et de chaleur dans son enclos afin de la maintenir le plus longtemps possible, car étant un oiseau très rare, sa conservation est primordiale.

La ponte

Effectivement, la poule sultane pond des œufs, mais pas en très grande quantité par rapport aux poules ordinaires qui pondent au moins une centaine d’œufs presque toute l’année. En ce qui concerne particulièrement la sultane, elle ne pond qu’environ 70 œufs en une année. Sa coquille est généralement blanche et pèse environ 53 g au maximum.

Le peu de ponte est sans doute l’une des raisons de sa rareté en plus du fait que la poule sultane soit une mauvaise pondeuse, donc prendre soin des œufs nécessite un travail minutieux afin d’aboutir à un bon résultat et avoir des poussins en bonne santé.

L’alimentation

L’alimentation de la poule sultane est essentielle pour préserver sa santé et sa lignée. Pour cela, elle doit suivre une alimentation saine, ce qui n’est pas le cas pour les poules ordinaires. En règle générale, les poules sont omnivores, c’est-à-dire qu’elles ont un régime alimentaire varié. Mais elles se nourrissent principalement de graines ou encore de céréales. D’ailleurs, les céréales assurent un bon fonctionnement de leur système digestif. Par ailleurs, vous pouvez également leur donner de l’herbe que vous avez soigneusement découpée.

A propos Jérémy 195 Articles
Eleveur amateur de poules, fan de jardin, de nature et de poules !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*